Jimmy Milachon

Jimmy Milachon

Retour sur le mondial de l’Equipe de France avec son manager Serge Froissart... « Content pour le trial français et fier de tous les pilotes »

VU SUR TRIBALZINE .COM

 

Le Bleus de Serge Froissart nous ont fait vivre de grands moments d’émotion lors des Championnats du Monde de Pietermaritzburg. L’argent par équipe, l’or et l’argent élite 26", l’argent junior 26", le bronze élite et junior 20"... le bilan de leur séjour en Afrique du Sud est fabuleux mais nous n’avons finalement suivi ces performances que de loin. Tous les passionnés de compétition trial français étaient scotchés à la page Facebook France Trial, et ont put suivre aussi les grandes lignes de ce périple sur Tribal Zine.Aujourd’hui, nous avons décidé de revenir plus en détails sur cette épopée des Bleus, avec leur chef de file Serge Froissart. Le Manager France Trial a gentiment répondu à nos (très nombreuses) questions et nous dit tout sur ce Mondial 2013 de l’Équipe de France ! Interview-Fleuve d’un Manager « content pour le trial français et fier de tous les pilotes », réalisée il y a dix jours, le 25 septembre dernier. Merci Serge... Crédit-photos : Antoine Prouteau / Tribal Zine - Serge Froissart / France Trial - Pierre Retief / SportsPics.co.za - Darren Goddard / Gameplan Média

JPEG - 208.2 ko

JPEG - 474.6 ko

Tribal Interview

Retour sur le championnat du monde 2013, un beau bilan avec dans la catégorie reine 5 Français en finale 26, 2 en 20 avec Aurél qui fait un podium, TO qui fait grosse performance aussi, chez les Juniors Rudeau qui se hisse sur le podium en 20, en 26 le phénoménal cadet que l’on retrouve aussi sur le podium...... Quel beau bilan, 6 médailles, encore mieux que 2012 ! Mission accomplie et comment pour toi et ton équipe !!!

Oui, oui, content pour le trial français et fier de tous les pilotes ! Mais pas complètement satisfait car le coach que je suis pense toujours que l’on aurait pu mieux faire et qu’il y a des choses à améliorer, c’est ce qui me fait aussi avancer. La gestion de l’équipe de France n’a pas été simple dans cette année de transition à la fédé, et on a avancé dans la difficulté. Alors avoir eu cette densité en Afrique du Sud concrétisée par 6 médailles sur la course la plus importante de l’année ça compense …. Si on fait le bilan comptable ce n’est pas mal, on est sur tout les podiums hommes, tous les pilotes de l’équipe de France repartent avec une médailles et on a beaucoup de finalistes dont trois de la sélection Nationale...

JPEG - 298.5 ko

Dans toutes les catégories France a brillé, toujours 2 par équipe et le 1 semble un peu inaccessible avec les Espagnols qui ont de forts pilotes dans chaque catégorie... France pèche peut-être un peu par un trial féminin qui n’est pas à la hauteur du trial espagnol, derrière Gemma Abant on voit d’autres jeunes espagnoles qui émerge...

Ah celui là…. Ça me ferait bien plaisir de le ramener en tant que Manager Équipe de France, car pour moi il est très symbolique et représente l’ensemble du trial d’une Nation et toutes les personnes qui le font vivre au quotidien. Je savais qu’il nous faudrait un vrai concours de circonstances pour que l’on arrive à l’avoir et que notre place normale au vu des forces en présence et du mode de calcul serait 2ème… On a assumé c’est déjà pas mal et bravo à l’Espagne. C’est clair que depuis Julie Pesenti, cette catégorie pêche en France, on n’a pas anticipé sa suite. Maintenant nous avons un trou de génération et il va falloir faire avec… Par contre je tiens quand même à saluer la performance de Marion, je sais d’où elle revient car à un moment, je pensais même qu’elle arrêterait sa carrière, elle a su se remotiver et évoluer. Son passage au 20 lui fait du bien même si je pense qu’elle aurait du le faire plus tôt… Ensuite son attitude dans le groupe EDF a été au top, première fois pour elle et seule fille, elle a su s’intégrer et prendre toute sa place.

JPEG - 63.1 ko Quelques mots sur cette équipe côté paddock, attitude générale de l’équipe, état d’esprit, gestion de la pression... Raconte nous un peu voyage, l’hôtel, comment vous avez prix vos marques, les training, la bouffe locale, quelques anecdotes ? Çà avait l’air particulièrement agité dans la 238 ?

L’attitude générale du groupe a été bonne, même si dans un groupe qui vit, avec des caractères différents, des objectifs différents, ils se passent toujours des choses. Nous avons toujours su nous parler et trouver des solutions, même si parfois ça peut être un peu tendu car le stress et/ou la fatigue sont là. L’hôtel c’était un peu particulier, être à l’intérieur d’un casino était un peu exotique…. Ce n’était pas l’endroit typique, mais ça nous a permis de souvent manger sur place et de fêter un peu ces championnats le soir de la finale 26. La 238 avec un titre et deux médailles d’argent a normalement été un peu agité ce soir là, mais rien d’exceptionnel…. Les entraînements se sont résumés à quelques roulages sur le site de la courses pour certains, pas le temps de chercher, pas le temps de prendre du temps…. Avec Titi, ça a été « poignée dans le coin » tout le long, car les courses se sont enchainées du mardi au samedi…

Staff réduit juste toi l’entraîneur et le mécano Christian Gugliotta pour encadrer tout ce beau monde, point de kiné ni de préparateur physique cette année, il a fallu jouer tous ces rôles !?! L’an prochain en Norvège faut que la fédé déroule le tapis rouge pour les trialistes pourfendeurs de médailles...

Oui ça a été chaud… on a tout fait sur le fil du rasoir, et on est sorti un peu vannés de l’histoire, car pour nous ça commence bien avant (3 mois), dans la préparation logistique car tu ne vas pas en Afrique du Sud avec 23 personnes comme tu vas en Autriche…et pour moi ça finit bien après également (bilan, compta etc)… Mais deux dans le staff c’est vraiment limite, il ne faut pas qu’il arrive de trop gros imprévus et tu comptes un peu sur ta bonne étoile, surtout que l’on avait pas moins de pilotes à gérer, car j’avais pris les mineurs sélection Nationale dans notre hôtel et Jordy et Kevin dépendaient également de nous pour leur logistique, donc au final le même taf mais fait avec deux fois moins de personnes… Heureusement que tout le monde à mis du sien, qu’ils ont tous joué le jeu, sélection nationale incluse, ne serait-ce que pour suivre les autres pilotes… Je te donne l’exemple de la qualif 26, c’est un peu dur de porter 8 sacs à deux !!!

JPEG - 97.2 ko Christian Gugliotta a l’air d être un personnage incontournable dans cette équipe, pas seulement par ses aptitudes mécaniques, le DJ a l’air aussi d’être le boute-en-train de l’équipe ? Trialiste expérimenté qui joue aussi un rôle sur les zones... Parle nous un peu de son rôle dans l’équipe (d’autant plus qu’il y a des gens bien sûr qui se posent des questions on ne te cache pas, tout le monde sait qu’il a une autre casquette, c’est le boss de Crewkerz) ?

Titi, on se connait depuis ses 15 ans…. On s’est vu grandir dans le trial, chacun avec son parcours, par exemple on était déjà ensemble en 2001 aux USA en tant que privés et on se respecte beaucoup. Il a été mis en place en Équipe de France par Marco en 2010. Quand je suis arrivé je voulais un maximum de stabilité dans le staff, donc je l’ai gardé. C’est un personnage méditerranéen, qui a de multiples compétences. Outre le fait qu’il connaisse toutes les marques de vélo trial et comment ils sont fabriqués, ce qui aide bien dans l’urgence mécanique que l’on peut avoir sur une course, il est également un animateur du groupe et n’a pas peur des longues journées !!! Il a également été souvent le suiveur de Marco sur les grands championnats, il connait donc le suivi de coureurs en course, la stratégie, et il supporte bien le stress, la preuve c’est lui qui a suivi Vincent pendant ses deux courses et pourtant ils représentent deux marques différentes…. En fait ces histoires de marques pendant les championnats on les oublie complètement, et on reste centré sur la performance collective et individuelle. Le reste importe peu, le staff est là pour essayer que tout le monde soit efficace et c’est tout. Après on n’empêchera jamais les gens de parler ou d’interpréter, c’est la rançon de l’exposition et de la responsabilité, on le sait quand on s’engage et on fait avec !!

JPEG - 76.2 ko

lA SUITE SUR http://www.tribalzine.com/?Retour-sur-le-mondial-de-l-Equipe



08/10/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres