Jimmy Milachon

Jimmy Milachon

Interview exclusive de Bruno Arnold, l’homme derrière Ozonys, Bonz, Sphère Bike et... B1K3 ! (partie 1)

Superbe reportage réalisé par nos confrères de TRIBALZINE.COM


 

PNG - 289.1 ko2013 marque certainement un tournant dans l’histoire du trial de compétition... Côté courses avec des hiérarchies bousculées par une jeunesse avide de titres dans toutes les catégories. Comme côté paddock avec la disparition d’une marque mythique et longtemps hégémonique, dans des conditions déplorables et dont la succession est ouverte. Le paysage du trial de compétition se redessine, et une marque semble avoir toutes les cartes en mains pour succéder à Koxx, et qui sait aller plus loin encore... Il s’agit bien sûr d’Ozonys, qui a tout gagné cette saison sur la scène 20" avec Abel Mustieles, qui dispose d’une gamme aussi large qu’aboutie et qui est aussi une enseigne leader sur la scène street trial.

Nous avons eu en début de semaine dernière une longue discussion avec l’homme derrière ce fleuron du trial français, Bruno Arnold, qui est également aux manettes de l’équipementier Bonz et du shop Sphère Bike, distribuant ses marques mais aussi Inspired et bien d’autres. Autant d’enseignes qui se sont forgées une solide réputation pour la fiabilité de leurs produits et la qualité de leur service. L’ex champion du monde de vtt-trial passé de l’autre côté des rubalises pour fabriquer, vendre, monter, développer nous expose sa vision du trial actuel, la philosophie avec laquelle il manage ses différentes activités. Dénonce ce qu’il considère comme un scandale : la faillite calculée d’une marque qui revient déguisée. Et nous dévoile quelques projets croustillants et grosses news de chez Ozonys, Bonz, mais pas seulement...

JPEG - 437.7 koPartie 1 ci-dessous, qui retranscrit notre première demi-heure d’interview, avec un premier scoop : Bruno Arnold lance une nouvelle marque de vélo trial , complètement différente et indépendante d’Ozonys et de ses autres enseignes. « B1K3 » débarque sur les zones en 2014 avec des bikes de compétition moitié moins cher que les compétiteurs haut de gamme actuels mais taillés pour la zone et carrément sexy ! Partie 2 à suivre vendredi, avec la seconde demi-heure d’interview, un nouveau scoop, d’autres news, et la suite de notre discussion animée avec cet acteur majeur de la scène trial, débordant de projets et de passion, mais gardant toujours la tête froide... Rider et passionné avant tout...

Tribal Interview

Salut Bruno, bon nous rentrons tout de suite dans le vif du sujet... Tu as un premier scoop à nous annoncer : tu lances une nouvelle marque de trial !?! Comment s’appelle-t-elle ?

Salut, effectivement une nouvelle marque arrive sur le marché : « B1K3 », l’écriture du logo donne quelque chose qui se rapproche visuellement de « BIKE ». Ca veut dire « BIKE » en langage gamer. Niveau prononciation, les gens appelleront cette nouvelle marque « Be One »...

B1K3... Mmh GG ! Tu peux nous en dire plus ? Comment se positionne-t-elle par rapport à Ozonys ?

C’est quelque chose de complètement indépendant d’Ozonys, c’est une toute autre philosophie ! Ce seront des produits bien moins chers, mais pas de moindre qualité : on ne va pas envoyer sur le marché des bikes qui cassent... Pas du tout ! Ce sera aussi un autre réseau de distribution, ce sera une autre manière d’aborder le trial. Il n’y aura pas forcément des importateurs, ce sera uniquement pour des shops, en France comme à l’étranger. C’est à dire que dans un pays il pourra y avoir plusieurs revendeurs. Il n’y aura pas d’exclusivité. Ces vélos seront des produits de bonne qualité, mais ils seront moitié moins cher qu’un haut de gamme type Ozonys Curve !

JPEG - 17.2 koWOW ! D’accord... Tu veux concurrencer du Echo et des choses comme ça ? La production reste basée à Taïwan ou alors part aussi en Chine ?

Exactement. Nous proposons un vrai compétiteur, taillé pour endurer cette utilisation, mais qui sera deux fois moins cher qu’un Ozonys plus élitiste tant niveau conception que prix. Avec aussi une vraie attention portée à l’esthétique. Aujourd’hui les vélos les plus vendus dans le monde en terme de quantité sont les vélos chinois, déjà du fait de leur coût de fabrication bien moindre et aussi parce qu’ils sont portés là-bas un marché énorme. C’est d’ailleurs un marché sur lequel nous voulons rentrer et cette nouvelle marque va le permettre. Nous avons développé un cadre qui est vraiment bien pensé mais avec un minimum de travail dessus, surtout en comparaison avec un Curve, qui nécessite un moule spécifique, et bien plus de travail. Si Echo se mettait à produire un bike de type Curve, il ne serait pas du tout au même tarif que leur modèle actuel. Avec ce nouveau cadre, nous jouons dans leur cour, pas dans celle d’un Curve. Mais notre production reste basée à Taïwan et la qualité de fabrication est au rendez-vous. Hors de question de produire ces cadres en Chine ! Les marques chinoises savent faire des produits qui sont en apparence meilleurs que ce que l’on sait faire nous pour le même prix dans notre usine, mais la qualité en elle-même est toujours moins bonne. Quand je te parle de qualité, cela recouvre beaucoup de choses... Sur un cadre quelle est la matière exacte, à savoir est ce que l’on a bien le bon matériau, ou encore un exemple pour des composants sur la tolérance de la portée des roulements... Ainsi sur un vélo d’entrée de gamme de type Skill, cela a l’air moins travaillé qu’un cadre chinois, il y a moins d’usinage CNC, etc... mais l’on sait que l’on a vraiment de la bonne fabrication ! Ce sont deux mondes différents ! Et nous ne sommes pas partis nous y aventurer... Mais bon, il ne faut pas non plus caricaturer et on trouve de bonnes choses, comme par exemple chez Because avec ce moyeu cannelé que j’ai depuis quelques années, et qui est un très bon produit. Ils savent faire de beaux produits, c’est sûr, avec du beau CNC... Mais ce n’est généralement pas aussi travaillé qu’un produit taïwanais, c’est brut, ce n’est pas testé mais juste envoyé cela comme ça sur le marché... C’est une question de culture, de mentalité. En Chine, que cela marche ou cela ne marche pas, ce n’est pas bien grave. En France, tu as le moindre problème, c’est un scandale. On ne peut se permettre aucune approximation et la production taïwanaise répond à cette exigence. Donc la production B1K3 est basée dans notre usine où nous savons que la qualité est là, mais nous réduisons le cahier des charges pour réduire le coût et le prix de vente ! En gardant aussi une grosse exigence esthétique, qui est une autre priorité. Le client achète un produit qui est moins travaillé à l’intérieur des tubes par exemple, mais qui a de la gueule et qui est fiable ! Voilà ce que l’on veut !

JPEG - 443.1 koTu peux nous en dire un peu plus sur le cahier des charges de ces vélos, et nous montrer à quoi cela va ressembler ?

D’abord arrivera un 20" puis ensuite un 26’’. Nous lançons en ce moment les 26’’ et les protos 20" qui sont prêts, qui sont en stickage en ce moment et nous les recevons dans 15 jours. Nous avions prévu au départ de faire les stickers sur la peinture, comme le fait Echo par exemple. Mais au niveau du coût de fabrication, nous avions un très faible écart avec une finition du type « water decal » et nous avons opté pour cette option, très largement répandue dans le XC par exemple. Il s’agit d’un sticker ultra-fin, que tu ne peux pas déceler de l’extérieur, que tu revernis dessus, et cela donne une finition de qualité et beaucoup plus propre. Pour ces vélos, nous n’avons pas pris de risques particuliers : le poids est dans les normes, c’est à la fois léger et robuste, la tension est classique par escargot, le boitier est classique, le jeu de direction est semi-intégré... Pour les tubes il y a un bel effort de design au niveau de la forme. Et puis le design est frais et les géométries sont d’actualité. L’objectif est de faire un vélo joli et propre, qui respecte un cahier des charges réduit pour permettre de réduire le prix pour le client, pour toucher une clientèle qui ne peut pas se permettre de mettre 2000€ dans un vélo. Voici une preview du cadre 20’’ ! La fourche sera modifiée par rapport à ces vues 3d, mais le cadre sera exactement comme cela....

La suite sur :

http://www.tribalzine.com/?Interview-exclusive-de-Bruno



05/12/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres