Jimmy Milachon

Jimmy Milachon

Interview de Nicolas Vuillermot... Un nouvel homme !

Reportage de notre confrère Tribalzine.com


 

PNG - 338.8 koNicolas Vuillermot est l’un des hommes forts du circuit UCI. Il s’est installé progressivement au sommet de la hiérarchie du vtt-trial mondial, menant une carrière sportive exemplaire tant sur les zones qu’à côté, lui qui est moniteur diplômé de cyclisme depuis quatre ans. Ces trois dernières années, il a porté bien haut l’étendard de TMS-Bikevision, le plaçant l’an dernier au sommet du classement mondial UCI 26’’ (4ème rang).

Cette saison 2013 a été toute aussi remarquable, même si elle a bien mal commencé. A l’aube des joutes internationales, Nico’ s’est en effet blessé lourdement à l’épaule lors d’une street session. Mais ce malheureux coup du sort n’a pas brisé sa motivation : il ne baisse pas les bras et revient vite sur les zones. Dès la mi-saison, il parvient de nouveau à exprimer tout son potentiel sur le bike, accédant à deux super finales de Coupe du Monde. Il se sent bien, et décide même d’aller s’aligner sur le mondial sud-africain, porté par un bel élan de générosité.

Pour 2014, le N°7 mondial nourrit les plus grandes ambitions et a décidé de s’entourer de nouveaux partenaires : il nous a fièrement annoncé qu’il portait désormais les couleurs de Crewkerz et Jitsie, avec le soutien de l’importateur suisse de ces deux marques, RideUp. JPEG - 788 koC’est une nouvelle page qui s’ouvre dans la carrière de ce « super élite », et une interview s’imposait pour évoquer cela avec lui. Et revenir au passage sur une saison qui s’est finalement fort bien terminée ! La voici. Propos recueillis ces vendredi et lundi soir... Merci à Nico’ pour sa disponibilité et son enthousiasme !

Tribal Interview

Salut Nico, tu viens d’officialiser tes nouveaux partenariats pour la saison 2014 : Crewkerz, Jitsie, Ride Up... Que de changements ! C’est un nouveau tournant dans ta belle carrière, c’est un nouvel homme que l’on découvre aujourd’hui ! Au top pour attaquer la nouvelle saison...

Merci oui, un nouvel homme qui se retrouve dans les meilleures conditions possibles pour affronter la saison 2014. Et elle n’a même pas commencé que déjà mes nouveaux partenaires sont à fond derrière moi... C’est vraiment très excitant ! J’ai eu du mal à garder le secret jusqu’au bout, je suis très fier d’être avec eux ! Je t’avoue qu’avec les stages que j’encadre en ce moment, ce n’était pas évident de tenir jusqu’à l’officialisation de ces bonnes nouvelles...

Mais le secret a été bien gardé ! Crewkerz... C’est une sorte de retour aux sources, Christian Gugliotta est quelqu’un que tu connais bien, car avant d’être chez TMS tu as roulé longtemps chez Atomz, sur les Quark...

Oui je ne me lance pas dans l’inconnu avec titi, certes c’est mon sponsor mais c’est surtout un pote ! Il m’a sauvé la vie l’année dernière, quand ma voiture était tombé en panne pour le Trial Pro Series de Martigues, il m’a hébergé une semaine, prêté sa voiture ! C’est un mec en or !

Cela fait un mois que l’on te voit t’entraîner sur ce vélo sur les rochers de la région parisienne, un vélo différent de l’Evo4, plus rigide avec ses axes traversants, pédalier AS30, direction "tapered"... Aujourd’hui comment tu te sens sur ce vélo ?

Oui, cela fait un moment je roule dessus, même si j’ai fait un très long break, j’ai réattaqué depuis deux semaines vraiment ! Titi m’a prêté un vélo pour que j’essaye (un grand merci à lui au passage). C’est difficile pour moi de décrire les premières impressions sur le vélo, car j’avais pas de repères vu que je ne roulais pas vraiment... Mais je me suis vite senti bien dessus, car j’ai gardé mon poste de pilotage de la saison : potence guidon fourche ! JPEG - 836.8 koLe vélo est très réactif, j’avais peur que ce soit trop « bout de bois » pour moi, mais pas du tout ! Il est vif, mais pardonne quand même !Je suis vraiment bien sur ce bike et je me fais vraiment plaisir dessus !

Crewkerz qui a aussi été rejoint récemment par le phénoménal Jack Carthy, qui a fini la saison par une première victoire sur le circuit élite UCI, une victoire éclatante à Anvers et le champion du monde junior trône déjà à la troisième place du circuit UCI ! Ton regard sur ce rider, son pilotage ?

Ah aah, je l’attendais celle-là ! Je n’avais jamais vu roulé Jack sur les jeux mondiaux alors qu’il faisait déjà parler beaucoup de lui, donc j’ai pris une claque en le voyant débarquer sur le circuit de la coupe du monde l’an dernier ! Et cette année sur la finale, je pense qu’il a impressionné tout le monde ! On verra comment il sera cette année, mais avec un Crewkerz entre les jambes, il va faire mal ;)

Une autre belle opportunité pour toi, c’est que tu es désormais soutenu par Jitsie, la marque des champions du monde Vincent Hermance et Abel Mustieles, et tu porteras la tenue Airtime... Une marque qui a débarqué cette saison sur les zones vélo et qui est devenu vite incontournable, avec une grosse force de développement, de communication... Quelque chose de très positif pour toi ce nouveau soutien ?

C’est sûr que je ne vais pas me plaindre, bien au contraire ! C’est un honneur de rouler pour Jitsie, et vu leur état d’esprit, leur vision de la communication et du reste, je ne peux pas rêver mieux ! Ils sont au top avec moi, nous avons d’excellentes relations et je les remercie aussi de me faire confiance !

Cela remet en cause ta collaboration avec la marque de vêtements / sous-vêtement Freegun ?

Je ne sais pas encore exactement comment va se poursuivre ma collaboration avec Freegun, mais maintenant Freegun n’est plus prioritaire ! Je roule pour Jitsie, avec la tenue Airtime, et pour tous les vêtements qui ne sont pas encore au catalogue Jitsie (caleçon, jogging, etc…) je mets du Freegun. A voir comment va évoluer ce partenariat, mais une chose est sûre : Freegun ne fera pas d’ombres à mes partenaires 2014 !

Tu es soutenu par une enseigne que l’on découvre, RideUP, distributeur suisse de Crewkerz et Jitsie, géré par une personne qui a l’air très sympathique, Olympio, est ce que tu peux nous en dire plus sur ce partenariat ?

Oui, je connais Olimpio depuis un 3 ans ! Il était importateur Atomz puis TMS quand je suis passé sur l’Evo3 ! Je l’ai vu plusieurs fois sur quelques courses en Suisse et Rhône-Alpes ! C’est un mec super gentil et en qui j’ai vraiment confiance (comme mes autres partenaires) ! Quand il a su que je quittais TMS, il a immédiatement pensé à cette triple collaboration et c’est grâce à lui que je roule pour Jitsie ! Donc un énorme merci à lui aussi !

JPEG - 1 Mo

Tu as aussi rejoins cette saison le club cycliste de Meaux, et son gros team trial avec Hermance, Vallée, Aglaé... et qui va t’apporter un soutien important pour la compétition, les déplacements, etc...Oui, j’ai resigné avec le club de Meaux et surtout le Comité Départemental de Cyclisme 77, les deux nous aident vraiment pour les déplacements nationaux et internationaux... Et heureusement qu’ils sont là, parce que les déplacements se multiplient !

JPEG - 107.8 koCette saison 2013 a été fructueuse, et pourtant elle avait très mal commencé... Une grosse blessure à l’épaule lors de la street session de TMS juste avant l’ouverture de la saison... La première partie de saison a été difficile sur la Coupe du Monde. Et puis fin juin, tu es revenu très fort sur la Coupe de France à Oz-en-Oisans : une seconde place derrière ton pote Vincent Hermance. Après tu fait une seconde partie de saison assez incroyable : deux superfinales de coupe du monde sur les étapes françaises, une finale à Anvers, 5ème du championnat france, 5ème du général coupe monde, 7ème du mondial et du ranking UCI... Tu as fait finalement une bien belle saison, avec des moments de doute, de satisfaction, comment tu as vécu tout cela, qu’est ce qui t’a donné la force de revenir aussi vite au plus haut niveau ?

Oula on peut y passer la nuit sur cette question ah aah ! Une blessure bien bête ça c’est sûr, je l’ai regretté vraiment souvent ! Mais çà fait parti du jeu... Des doutes, ça oui il y en a eu ! Surtout après les 2 premières coupes du monde (14e à Heubach où à chaque pas dans la boue j’avais la pression de tomber et m’appuyer avec mon épaule pas encore remise à 100%... Donc faire du vélo et prendre des risques dans cet état, c’était pas vraiment possible (ni raisonnable) et comme si ça suffisait pas, il y a eu la Pologne sous des trombes d’eau (15e). Après ça, oui, j’ai eu des gros doutes ! Pourquoi faire tant de kilomètres pour risquer de se blesser de nouveau, pour ne pas être dans les 10 premiers, et il y a avait le facteur du mondial en Afrique du sud qui allait coûter cher ! C’était pas facile à ce moment, j’ai même pensé arrêter pour faire une saison blanche et reprendre à fond l’année prochaine... Mais l’appel de la compète a été plus fort ! J’ai trouvé le moyen de me faire financer le voyage en Afrique du sud et à partir de là : gazzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz !!! Le podium à Oz m’a directement mis dedans et après ça s’est bien enchainé ! J’ai eu beaucoup de beaux moments cette année, avec des money time vraiment très tendus : il y eu Méribel sur la dernière zone pour aller en super finale, pareil à Pra loup, et aussi à la dernière zone de la qualif au mondial ! Mais j’ai aussi beaucoup de regrets, car je n’ai pas eu de prépa’ hivernale et j’ai manqué de physique pour m’exprimer mieux et claquer un podium ! Mais avec le recul je ne peux pas me plaindre, je n’ai plus qu’à mieux faire pour 2014 !

JPEG - 505.7 ko

JPEG - 438.2 koCette saison, l’Équipe de France était en effectif réduit et tu es allé sur le mondial par tes propres moyens : tu as pu boucler ton budget Afrique du Sud grâce à un bel élan de générosité, et tu réussis un bel exploit en te qualifiant en finale, et en décrochant la 7ème place... Quels souvenirs gardes-tu de ce mondial, de la finale nocturne, de ce trip africain ?

Comme je l’ai dit juste au dessus, j’ai réussi à me qualifié in extrémis, donc content de ne pas avoir fait 20 000 km pour une seule course ah aah ! Le pays est magnifique, j’y suis allé avec Yann, Guillaume, sa copine, Alexis et son père, nous étions autonome donc nous avons pu visiter un peu et c’était top ! La finale de nuit, moi j’aime bien (lumière, DJ, public ce sont des ambiances top à rouler) mais comme j’ouvrais toutes les zones, j’étais en décalé et j’ai jamais aussi mal roulé sur une course (oublier une flèche, faire tomber 2 flèches, etc...). Mais j’ai eu la chance d’aller en finale !

Tes ambitions pour 2014 ?

Le Top 5, mais aussi signer quelques podiums nationaux et internationaux !

Le cap est clair. Comment va s’organiser ta prépa’ hivernale pour atteindre ces objectifs ?

Elle va vraiment commencer en janvier car là je suis parti jusqu’en 2014, donc même si c’est vélo à bloc, la muscu’ commencera dès mon retour et avec une grosse dose de prépa’ physique générale !

Quels sont les spots sur lesquels se focalisent ta prépa vélo, et avec qui ?Je roule pas mal en artif chez moi, sur mes palettes et ma zone d’équilibre et je me suis remis à rouler en forêt de Fontainebleau avec les autres énervés : Kévin, Morgan, Nico et Vince pour ne pas les citer... C’est top de rouler avec ce groupe qui roule fort ! Je suis un peu à la rue pour le moment, mais qu’ils sachent que je n’ai pas dit mon dernier mot ah aah. Et puis pour 2014, je serai prêt pour porter haut les couleurs de mes partenaires !

JPEG - 679.5 koQu’on se le dise ! Derrière le compétiteur élite, il y a aussi le prof de trial, et tu partages ton expérience dans de nombreux clubs de la région parisienne, mais pas seulement. Tu étais ce week-end par exemple de passage à Labège, où il y a des jeunes qui font déjà de grandes choses ?Oui, mes week-end sont bien occupés et je me déplace pas mal ! J’encadre le club de Buthiers 1 samedi sur 2, et en 2014, je vais entrainer aussi le club de Cerny. Après je fais de stages un peu partout en France, il y a pas mal de demandes et je suis content que cela fonctionne aussi bien, car cela me permet de financer une partie de ma saison... Je suis pris presque tous les week-ends jusqu’à mi mars déjà ! Mais c’est aussi un plaisir de voir des jeunes qui progressent entre 2 stages et que je vois sur les courses après. Je pense que ça fait parti du jeu de transmettre la passion et le savoir-faire, c’est important pour l’avenir du trial ! J’ai eu la chance d’avoir un entraineur qui m’a appris les bonnes bases dès le début (Tof Poulet pour ne pas le citer) et Serge après... donc j’essaye de faire de même ! C’est sûr qu’il y a du potentiel un peu partout en France (Labège, Annecy, Grenoble, Vendée) et moi ça me permet de pouvoir rouler un peu partout et c’est top !

Tu étais samedi à l’Indoor de Saint-Gaudens, première compét’ sur le Cleep, comment cela s’est passé ?

L’Indoor de Saint-Gaudens, c’était une très bonne soirée ! De belles zones vraiment bien à rouler, assez dures en plus^^, un bon DJ, du gros son, des lumières, Bernard en speaker, un public vraiment chaud qui a mis l’ambiance, un gros plateau pilote et une 4ème place pour moi,,, C’était vraiment très plaisant à rouler ! Merci à Bernard de m’avoir invité sur l’indoor... Le vélo va au top, la tenue est belle et efficace et il ne reste plus au pilote qu’à s’entrainer dur pour 2014 ! J’attends que Jordy se réveille et après gazzzzz au terrain de Pau !(Je passe quelques jours chez lui et après direction Grenoble pour rouler !

Bon ride Nico’, merci pour cette interview et tout le meilleur pour 2014 !

Merci à toi Jérôme et à toute l’équipe Tribal Zine... Et à bientôt !

JPEG - 572.2 ko

Remerciements photos : le pote de Jordy Védère (photos du training à Pau), Marco Patrizi (photo de la coupe du Monde de Méribel), Pierre Retief / SportsPics (photo de la finale du championnat du monde de Pietermaritzburg) et la station d’Oz-en-Oisans (photo de la coupe de France).



18/12/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres